mardi 10 novembre 2009

Et un petit tour en cuisine ! 
Ca y est, pour le projet 7,
les histoires sont proposées
ça parle de gourmandise 
et de plaisirs de bouche.  
Les rencontres se nouent peu à peu. 
Voici l'un des deux textes que j'ai proposé. 
Je ne suis pas très contente de la fin, 
je vais peut être l'améliorer
mais il plait à quelques-uns déjà, 
ça fait plaisir. 

                       Petichou et la ratatouille en colère
Les légumes, ce n’est pas bon !
Ce que j’aime, c’est les bonbons.

Ce soir, Petichou fait le difficile. Il refuse de goûter à la ratatouille, que maman a cuisiné pour lui
toute la soirée.

- Allons, Petichou, prends au moins une cuillérée, l’encourage maman. Tu n’as même pas goûté ! Comment
peux-tu savoir si ça te plait ?

Mais têtu comme un coq têtu, le petit garçon répond :
- Non, non, non.
- Puisque
c’est comme ça, s’énerve maman fâchée, range ta serviette et monte te coucher. La journée est terminée.

***
Aujourd’hui, c’était l’anniversaire de la maîtresse. Aussi, les cantinières avaient préparé un énorme gâteau pour le goûter et il y avait plein de friandises que les enfants avaient amenés.
Pas étonnant que maintenant le petit garçon n’ait pas faim. Mais pour faire plaisir à maman, il aurait tout de
même pu faire un effort…


***

Petichou se prépare à aller au lit. Quand maman débarrasse en faisant beaucoup de bruit, il sait qu’il faut pas traîner.Avec hâte, l’enfant lave toutes ses dents, enfile son pyjama blanc et se glisse sous les draps.

Ce soir-là, le baiser que lui donne maman claque comme lorsque le vent ferme tout seul les volets.

***

Petichou ferme les yeux. 
"Snif
Snif snif...Nous qui avions si bien poussée …

Qui est là ? Qui a parlé ?
Petichou ouvre les yeux, mais autour de lui, tout est noir comme le tableau de la maîtresse.
« Tous nos efforts n’ont servi à rien », murmure une autre voix.
Petichou sursaute. On se promène sur son lit !
Qui est-ce qui…. ? C’est une  botte de carottes !
L’une d’entre elles dit :
« Les cours de maintien avec les poireaux, les bains de soleil avec les  abricots, la gymnastique pour avoir une belle peau ! Tout ça pour rien, quel gâchis ! »

 « Moi aussi, dit à son tour une branche de basilic qui les a rejoints. J’en ai supporté des choses pour avoir bon goût. Entre les cha touillis des fourmis quand elles m’escaladaient, le froid de l’automne qui a voulu me geler et le chat des voisins qui m'a …arrosé. Ca n’a pas été facile tous les jours ! Tout ça pourquoi ? Pour que ce petit homme-là ne nous regarde même pas. »
***
Petichou baisse les yeux. Il se cacherait bien sous les draps mais voilà que bientôt son lit est envahi par une foule de légumes qui vient vers lui plein de reproches.
Des patates prennent la parole « Nous, c’est pareil. On a poussé sagement. Attaqués par des pucerons, on a perdu nos parents. Puis face à de coriaces limaces, on s’est battu durement, et au bout du compte : on nous laisse au fond de l’assiette !

(...)
La suite, dans quelques semaines, sur le site de Projet 7, avec les illustrations.   

2 commentaires:

catibou a dit…

Eh oui, les petits ventres en plus aiment beaucoup les légumes, ça leur fait du bien. Jolie, ton histoire.

Ravie d'avoir fait ta connaissance au salon ! Et à une autre fois j'espère !

Charliepjoe a dit…

Merci Catibou et merci. Le plaisir était partagée. A trés bientôt donc !